LES NOUVELLES



Patrice L'Heureux : Le sympathique géant nous quitte trop tôt

Photo : Ici Patrice est photographié avec son ami de longue date, l'actuel président de la fédération, M. Pierre Chiasson le 16 juin dernier à Shawinigan


Le décès prématuré de Patrice L'Heureux a ébranlé le monde de la boxe au Québec. L'immense vague de sympathie à son égard représente bien à quel point ce gentilhomme était apprécié dans notre communauté. Nous retraçons ici un résumé de sa carrière chez les amateurs.
 
Patrice L'Heureux a débuté sa carrière chez les amateurs le 12 novembre 1993, à l'âge de 21 ans, dans son patelin de Shawinigan. Il avait alors vaincu l'entraîneur actuel du club de boxe Performance, Patrick Bilodeau, par décision unanime des juges.

Il participera ensuite aux Gants d'Argent à St-Jérôme en avril 1994. Il y remportera ses 3 combats, ainsi qu'un premier titre de champion du Québec.

Avec un bagage d'expérience limité, il fut défait à sa première participation aux Gants Dorés, en mai 1994 à Sherbrooke. La même année, il se rend jusqu'en finale des qualifications québécoises à Laval, où il subira la défaite, face à un rival nettement plus expérimenté, le futur olympien Jean-François Bergeron, avec lequel il croisera le fer au moins à trois autres reprises durant sa carrière amateur.

Patrice sera couronné champion du Québec des Gants Dorés à trois reprises, soit en 1995, 1996 et 1997. Ce dernier titre lui permettra de représenter le Québec aux Jeux de la Francophonie à Madagascar, où il obtiendra une médaille de bronze. Ces succès le conduiront au championnat national, qu'il remportera finalement en janvier 1999 à Sudbury en Ontario.

Également grand vainqueur des sélections de l'équipe nationale en 1998, il succédera à Jean-François Bergeron et vivra des moments forts aux Jeux du Commonwealth de Kuala Lumpur en Malaisie la même année, ainsi qu'aux Jeux Panaméricains à Winnipeg en 1999.

Battu dans la controverse, suite à une disqualification douteuse face à l'albertain Sheldon Hinton à St Catherines, Ontario, en janvier 2000, il se tournera vers les professionnels, où il obtiendra beaucoup de succès et de notoriété, notamment suite à ses deux combats épiques en Mauricie face à son ami David Cadieux, au milieu des années 2000.

D'abord développé au club de boxe olympique de Shawinigan sous la tutelle de l'entraîneur Michel Giguère, il se tournera vers les conseils de Claude Rivard, du défunt club Eklo de Cap-de-la-Madeleine, jusqu'à la fin de sa carrière amateur. Fait remarquable, lui et David Cadieux, tous deux membres du club Eklo, s'affronteront pour le titre canadien amateur des super-lourds à Sudbury le 24 janvier 1999, combat remporté au pointage de 10:6 par le colosse gentilhomme de Shawinigan. Sa belle carrière amateur se conclura avec une fiche de 42 victoires en 73 combats.

----
Avis de décès

À son chalet du lac à la Perchaude de Saint-Tite, le 7 octobre 2018,est décédé à l'âge de 46 ans, Monsieur Patrice L'Heureux époux de madame Marie-Claude Laframboise fils de Ginette Fournier et de Gaétan L'Heureux demeurant à Saint-Tite.
 
La famille accueillera parents et ami(e)s au Centre funéraire J. M. Lacoursière et fils inc.341 rue du Moulin, Saint-Tite, G0X 3H0

Heures d'accueil : vendredi de 19 h à 21 h 30
et samedi, jour des funérailles, à partir de 12 h

Les funérailles auront lieu le samedi 13 octobre 2018 en l'église de Saint-Tite à 15 h 30.
 
Patrice laisse dans le deuil son épouse Marie-Claude Laframboise.
Les enfants de Marie-Claude : Rémi et Marie-Soleil (Jérémy Styger).
Sa mère Ginette Fournier.
Son père Gaétan L'Heureux (Marie Brassard).
Sa soeur et son frère : Julie L'Heureux (Claudio Chrétien) et Jonathan L'Heureux.
Son filleul Nataniel L'Heureux
ainsi que plusieurs oncles, tantes, cousins, cousines, ses collègues de travail et de nombreux ami(e)s, particulièrement Roger Lavergne et André Perreault.

renseignement : 418-365-6322
courriel : salonlac@cgocable.ca
----

La fédération québécoise de boxe olympique et toute son équipe offrent leur plus sincères condoléances à la famille ainsi qu'aux proches et témoignent de leur sympathie. Soyez assurés que nous partageons votre tristesse.